Millésime 2015

2015 est le résultat d’une saison végétative particulièrement favorable à l’élaboration de grands vins rouges en Bourgogne.

L’ensoleillement a été exceptionnel, avec un excédent de 10% par rapport à la normale. Les températures étaient élevées de 2°C au-dessus de la moyenne en Avril, Juin et Juillet, et de 1°C en Août et Septembre.

La sécheresse s’est installée dès le mois de Mars, mais a été particulièrement marquée en Juillet, où elle s’est combinée avec la canicule pour freiner fortement le grossissement des grappes. Les quelques averses du mois d’Août ont été bienvenues, pour permettre à la vigne de mûrir ses raisins sans stress hydrique, mais elles ont été trop tardives pour faire gonfler les grumes.

La sécheresse explique ainsi le petit volume de récolte, mais aussi la grande concentration des vins.

Les tanins sont bien enrobés, résultat d’une maturité parfaite accompagnée d’un état sanitaire irréprochable.

2015 s’inscrit dans la lignée des 2005 et des 2010, autres grands millésimes de garde de ce début de siècle.



Sarah Marsh, Hiver 2016-2017

 Épicé et une pointe d’agrumes mûrs au nez. Il est mûr en bouche … épicé, riche et après cet arôme épicé, une sensation plus fraîche avec une adhérence, une tension et une minéralité. J’aime la note froide et pétillante pour équilibrer la richesse et les épices. Michel a eu un peu de contact avec la peau, ce qui a réduit l’acidité (étant donné le potassium) et lui a donné une note épicée.


International Wine Challenge 2017

Un vin merveilleux de l’un des vignobles les moins reconnus de  Bourgogne. Riche, mûr, cireux et sec,  de noix et de miel. Médaille d’argent


Wine Spectator, Février 2019

Grillé et crémeux, avec des arômes de pomme, de pêche et de chêne. Beaucoup de charme et de plaisir, avec une finale moyennement longue. À boire dès maintenant et jusqu’en 2020.


Allen Meadows, 3e trimestre 2017

Une touche de bois discrète mais pas invisible met en valeur le nez frais et lumineux de poire, d’agrumes et de jolies nuances florales. Les arômes ronds et délicieusement généreux de la bouche séduisent par leur richesse et leur finesse, le tout enveloppé dans une finale relativement sèche dans le contexte du millésime où une pointe de bois apparaît. Il devrait bien se boire lors de sa mise sur le marché. 


Jancis Robinson, 11 Janvier 2017 – 15,5/20

Sarah Marsh, Hiver 2016-2017

Fruits noirs mûrs au nez. Fruit abondant en bouche. Tanins doux. Énergique. Beaucoup de fruits dans ce vin. Très bon Bourgogne avec beaucoup de chair. Il a moins souffert de la sécheresse car le sol est plus profond, avec plus d’humidité


Wine Spectator, Février 2019

91 points. Léger nez végétal ici, mais les fruits juteux de cerises et de cassis font plus que compenser. Dans l’ensemble, vin équilibré, élégant et long en finale.


Allen Meadows, 15/01/2017

Des arômes mûrs de prune, de terre et d’épices douces conduisent à des saveurs de poids moyen relativement racées qui possèdent une excellente définition, le tout enveloppé dans une finale élégante et délicieuse. J’aime l’équilibre et c’est un beau Bourgogne qui mérite d’être considéré.


Sarah Marsh, Hiver 2016-2017

Fruits rouges. Juteux et rouge. Tanins doux et frais. Il est facile et éclatant. Une touche amère à la fin … ce qui lui convient bien.


Wine Spectator, Février 2019

Les arômes et les saveurs de graphite, de cerise, de terre et de fumée légère annoncent ce rouge tendu qui offre une touche de feuille de tabac sur la finale ferme.


Edition 2018 – 1 étoile

Allen Meadows, 15/01/2017

Ici, le nez expressif est un peu plus élégant et un peu plus frais aussi avec ses arômes relativement élevés de fruits rouges et d’éléments floraux. En accord avec le nez, il a un assez bon raffinement ainsi qu’une touche de minéralité qui ajoute de l’élévation à la finale percutante, nette et concentrée. Il est joli mais il ne peut pas tout à fait correspondre à la complexité de la cuvée régulière.


Sarah Marsh, Hiver 2016-2017

Sélection parcellaire. “Même géologie que la montagne de Corton. La période jurassique est l’Oxfordien.” Concentration très expressive de fruits rouges. Epicé aussi au nez. Je trouve le chêne un peu présent, mais le vin a la substance pour le supporter. C’est un Hautes-Côtes beaucoup plus concentré. Plus de tanins et beaucoup plus sévère. Il y a une minéralité fraîche et sableuse en fin de bouche. Il est assez strict, beaucoup de fruits en-dessous. Umm – il a besoin d’attendre  … plusieurs années.  Il sera bon.. mais les gens vont-ils attendre un Hautes Côtes? Si vous vous intéressez à lui, vous devriez. Hautes-Côtes performant. 


Edition 2019 – 1 étoile

Jancis Robinson, 07/01/2017

Rouge vif, presque orangé. Nez sérieux et finale très sèche. Vin de longue durée dans un langage traditionnel sans compromis. Masses de tanin. 16/20


Guide 2019

90/100. Robe rubis légère. Nez fin, bien ouvert associant petits fruits rouges mûrs (framboise, groseille confiturées), subtiles notes d’épices douces. Matière légère, joli gras que balance une fraîcheur gourmande. Présent et aérien à la fois.


SommelierS International N°161 – Automne 2018

Rubis clair, petits fruits rouges dominants (cerise, framboise). Épices exotiques avec des notes mentholées. Légèrement toasté. Bouche souple et gouleyante, avec des tanins soyeux et une pointe d’amertume. Une bonne fraîcheur.


Allen Meadows, 15/01/2017

Une touche de bois discrète met en valeur les arômes de fruits du pinot rouge et bleu légèrement plus mûrs, généreusement mêlés de notes de terre et d’épices. Il a un peu plus de richesse et de volume dans les saveurs mi-corsées qui sont façonnées par des tanins moyennement fermes qui confirment qu’il faudra au moins quelques années de cave. Vaut la peine d’être considéré.


Sarah Marsh, Hiver 2016-2017

Parfumé, une note de rose musquée. Souple au palais. Quelques notes épicées en bouche aussi. Séduisant, “doux”, dodu et généreux. Très parfumé. Il a un corps tout en courbes. La structure est enveloppée de fruits mûrs. Un très bon vin d’appellation village … avec une finale parfumée. Excellent. Score 82


Wine Spectator, Février 2019, 92 points

Allen Meadows, 15/01/2017

Il y a suffisamment de réduction pour rendre une évaluation du nez difficile. En revanche, il a une bonne fraîcheur aux saveurs de poids moyen riches, généreuses et précises qui offrent une sensation en bouche veloutée avant de culminer dans une finale harmonieuse et vibrante qui offre une bonne profondeur et une longueur très fine.


Sarah Marsh, Hiver 2016-2017

Très sombre (toujours). Riche et droit. Beaucoup de tanins et de matière dans ce Chambolle. Il est puissant et mûr; beaucoup de structure et de richesse des tanins. Intense et long en finale. Super concentration de fruits. C’est un vin puissant avec une finale très minérale et une grande vigueur … très frais et salé. C’est un autre vin à garder. Il sera mieux dans dix ans. Ce n’est pas un village «typique» de Chambolle. Excellent. Score 83


International Wine Challenge 2017

Jeune, puissant et concentré, avec des fruits rouges crémeux et noirs, et du chêne grillé. Délicieux! Médaille d’argent


Wine Spectator, Février 2019

93 points. Vif, aux arômes de violette, de cassis, de mûre et de la minéralité, ce vin est harmonieux et expressif et se prolonge agréablement en finale.


Bourgogne Aujourd’hui N°140, Avril-Mai 2018

17 points. Arômes flatteurs de fruits rouges et noirs bien mûrs. Bouche grasse, tendre, gourmande et bien équilibrée.


Allen Meadows, 15/01/2017

Les arômes mûrs, élégants et agréablement frais présentent des notes de prune, de cassis, d’anis et des notes florales. Il a une belle minéralité et de l’énergie dans les saveurs de poids moyen tout à fait délicieuses qui possèdent l’élégance naturelle d’un Chambolle fin, le tout enveloppé dans une finale magnifiquement complexe, équilibrée et persistante. C’est un excellent Chambolle village qui vaut le détour.


Sarah Marsh, Hiver 2016-2017

 «Au sommet de la colline, avant le no-mans land, il y a de l’herbe et des roches.» Mûres et fruits de la forêt. Nez sucré et mûr et attrayant, et l’attaque en bouche a des éclats de fruits. Il est juteux avec une bonne présence de tanins. Arrondi, épicé au début, mais devient frais et ferme aussi. Une minéralité sableuse à la fin et une fraîcheur vibrante. Score 81


International Wine Challenge 2017

Bonne couleur rouge translucide avec des arômes de cerises rouges rehaussés d’une touche herbacée. Arômes de chêne intenses. Médaille d’argent


Wine Spectator, Février 2019

93 points. Offrant un mélange de graphite, de cerise, de framboise et de fumé, des saveurs épicées, ce vin est complexe et structuré. Un peu décousu maintenant, mais avec tous les composants aux bons endroits, alors laissez lui un peu de temps. Belle longueur. 


Gilbert & Gaillard

Belle robe rubis d’intensité moyenne. Nez profond, ciselé, associant framboise, cerise mûres et délicat fond grillé. En bouche une matière mûre, enrobée d’une fraîcheur vivifiante au service des arômes fruités et épicés perçus au nez. Beaucoup de charme.


Edition 2018 – 1 étoile

Jancis Robinson, 11 janvier 2017

Nez très agréable, pur, aromatique, direct. Sinewy et super propre et correct. Certains conduisent. Vers l’avant. Mais il y a aussi des tanins légers. Finition vive ultra-propre. 16,5/20


Allen Meadows, 15/01/2017

Celui-ci est également taillé dans juste assez de bois pour être remarqué, bien que le profil aromatique soit beaucoup plus profond avec son éventail en couches de baies noires, de prune, de terre et de sols forestiers. Les saveurs corsées, concentrées et musclées sont d’une richesse exceptionnelle qui sont façonnées par des tanins modérément rustiques sur la finale de sève et d’enrobage en bouche. Cela nécessitera également au moins quelques années de temps en cave.


Sarah Marsh, Hiver 2016-2017

Plus compact au nez. Une note de fer. L’attaque accroche et est profonde. Une bouche droite, dense et compacte. Concentré. Puissant. (Et c’est simplement  une appellation village).  Chocolat amer et fraîcheur minérale noire à la fin. Tanins abondants, mûrs mais fermes. A besoin de vieillir. Score 82. «Cette année, les Chaliots ont besoin d’au moins 10 ans, explique Michel, et dans ce millésime, ils pourraient durer 20 ans dans ma cave.» 


Jancis Robinson, 7  Janvier 2017

Échantillon sur fût. Cerise moyennement mûre puis,  doucement, viande charnue. Un peu ferme en bouche mais assurément frais et acidulé. Persistant aussi, grâce à la fraîcheur. Tanins doux – l’acidité fait  la structure. Nez léger. Beaucoup d’énergie. Certains peuvent le critiquer pour son manque de densité, mais il est délicieusement transparent… 16,5/20.


Wine Spectator, Février 2019

93 points. Les arômes et les saveurs de cerise macérée sont intenses, entourés de notes de terre, de minéraux et d’épices. Dense et charnu, ce vin offre également une acidité vibrante. La finale costaude nécessitera un peu de temps pour s’intégrer, mais elle montre un beau potentiel.


Allen Meadows, 15/01/2017

Ici, le traitement du bois est un peu plus évident mais il reste suffisamment subtil pour permettre aux arômes plus épicés de cassis, de terre nouvellement retournée et de nuances de gibier de briller. Les saveurs de poids moyen ne sont pas aussi denses mais elles sont plus raffinées grâce au grain plus fin des tanins de soutien sur la finale légèrement minérale. Notez que même si les tanins sont plus fins, ils sont également plus denses et cela prendra également quelques années au préalable.


Sarah Marsh, Hiver 2016-2017 

Il est un peu sauvage et floral au nez. Fraises des bois et garrigue. Soyeux, doux et juteux en bouche. Tout simplement délicieux. Fruits et fleurs somptueux. “Léger, soyeux, texturé, tanins fins, bouche droite. Minéralité vive en finale … finale salée. Un de mes vins d’appellation village préférés du millésime (et je suis à la fin de mon marathon de dégustations). C’est le vin de village comme je l’aime. Score 82.


Allen Meadows, 15/01/2017

Comme le Vosne village, il est également réduit mais dans ce cas, le fruit sous-jacent semble à la fois mûr et frais. Sinon, il a une tension sous-jacente formidable aux saveurs de poids moyen intensément minéralisées qui possèdent une sensation en bouche élégante mais luxuriante tout en offrant une bonne longueur sournoise sur la finale équilibrée.


Sarah Marsh, Hiver 2016-2017

Riche en fruits noirs. Profond et juteux. Beaucoup de substance. Corsé. Il est plein et riche avec une exubérance de fruits et une grande quantité de tanins, mais des tanins  lisses et épais avec une rudesse appétissante de NSG. Il a beaucoup de profondeur et un peu d’épaule avec ce fruit mûr. Score 18,35 (ou 91).


Allen Meadows, 15/01/2017

Un nez sombre mais épicé parle à la fois de groseilles rouges et foncées, de terre et de beaucoup de caractère sauvage. Les saveurs riches, enrobées en bouche et tendrement musclées possèdent un excellent volume avant de se terminer par une finale moyennement rustique, puissante et d’une persistance impressionnante. Cet effort audacieux et très Nuits ne remportera aucun prix de raffinement, mais il ne manque certainement pas de caractère. Bien qu’il soit fermement structuré, je soupçonne qu’il sera raisonnablement accessible après 5 à 7 ans si vous manquez de patience!


Sarah Marsh, Hiver 2016-2017

Fait face à l’Est. Grande acidité provenant de la combe. La maturité est toujours plus tardive de 3 jours qu’aux  Réas. Il a du fruit pourpre, violet (MLF finie depuis 3 semaines). Il est mûr et tendu. Juteux et énergique. Beaucoup de tanins mûrs. Les tanins ont une morsure vraiment épicée. Les Brulées sont mûres et énergiques. Sautille en finale. Score 18,45 (ou 92). 



Jancis Robinson, 11 Janvier 2017

Échantillon sur fût. Cerise. Délicieusement parfumé avec des fruits rouges et une touche d’épice. Arôme tout à fait séduisant de cerise rouge intense. En bouche aussi, il est délicieux – tellement de fruits vifs, juste ce qu’il faut de tanins fins et de fraîcheur pour équilibrer. Tant de plaisir dans un vin jeune, avec le chêne bien intégré. Assez intense au nez. Des fruits sucrés et joyeux. Vin très sérieux élaboré avec une touche légère. Beaucoup de livraison et de persévérance. Passionnant. Bien joué. Finition fumée. Sérieusement long. 18/20.


Wine Spectator, Février 2019

Echantillon sur fût. Rouge cerise. Des notes de fumée et d’épices côtoient la douceur de la cerise. Beaucoup d’épices et une couche de chêne crémeuse en bouche, avec des fruits au cœur e95 points. Intense, mais avec finesse et détail, ce vin est sophistiqué, complexe et séduisant. Les saveurs de cerise et de fraise, d’épices minérales et d’épices de chêne se mêlent sur un cadre élégant, tandis qu’une structure subtile mais solide soutient l’équilibre. Reste persistant du début à la fin. t des tanins souples et compacts. Belle harmonie et belles proportions. 16,5+/20


International Wine Challenge 2017

Vin attrayant et charnu de couleur profonde. Cuir et clous de girofle. Médaille d’argent


Allen Meadows, 15/01/2017

Le bois généreux mais pas dominant se dispute quelque peu avec la liqueur de prune épicée, le thé à l’asiatique et le nez parfumé à la violette. Il a une sensation en bouche merveilleusement séduisante pour le poids moyen riche, velouté et séveux plus des saveurs qui débordent d’extrait sec et de minéralité sur la finale persistante où la colonne vertébrale tannique ferme arrive à toute allure. Contrairement au Nuits 1er Cru, cet effort moyennement musclé est moins susceptible de faire un bon breuvage précoce.


Sarah Marsh, Hiver 2016-2017

Svelte au palais. Elégant et fluide. Superbes fruits de mûriers. Il a une harmonie immédiate. Plus doux que les Brulées, tanins souples, bien soutenus. Beaucoup de tanins fins. Profondeur en bouche et longue finale florale légèrement épicée. Il est soyeux et séduisant. 18,7 (ou 93/94).


Jancis Robinson, 7 Janvier 2017

Échantillon sur fût. Aromatique comme les Brûlées, mais un peu plus posé et plus mûr. Beau fruit – aromatique et profond sans perte de pureté et de fraîcheur. Long aussi. Toujours assez léger mais avec une pureté de saveur admirable. Fruits rouges, tanins précis et souples. Rien de forcé. Satisfaction à couper le souffle. Finition super propre. 17,5/20


International Wine Challenge 2017

Au nez, saveur légère, élégante, fruit délicatement parfumé à la framboise. Finale soyeuse, sobre et épicée, longueur délicate. Médaille d’argent


98/100. Robe rubis d’intensité moyenne. Nez profond et complexe mariant petits fruits rouges et large palette épicée grillée. En bouche de l’étoffe, de l’ampleur, un style plein, gras, frais, aérien. Encore jeune et promis à un superbe avenir. Grande bouteille.


Edition2018 – 1 étoile

SommelierS International N°161 – Automne 2018 

Rubis, reflets violets. Nez pur et complexe, il allie une belle minéralité à des arômes frais de framboise et de gelée de cassis. Bouche souple et tendre, texture grasse. Une belle définition du terroir.


Wine Spectator, Février 2019

94 points. Une attaque fumée aux saveurs de cerise et d’épices et une pointe de notes végétales caractérisent ce vin riche. Ferme et long, avec un écho persistant de fumée et d’épices en finale.


Allen Meadows, 15/01/2017

Un nez mûr mais agréablement frais associe des notes de groseille rouge, d’épices, de tisane et une pointe de liqueur de pinot foncé. Les saveurs vibrantes de poids moyen possèdent une sensation en bouche plus fine si moins de minéralité et de muscle, le tout enveloppé dans une finale élégante, délicieuse, concentrée et magnifiquement bien équilibrée. Il sera probablement accessible sur sa jeunesse comme le sont généralement la plupart des millésimes du Clos des Réas.


Sarah Marsh, Hiver 2016-2017 

Un nez de fruits rouges plutôt élégant. Le chêne neuf est d’abord plus apparent en bouche. Il est riche et séduisant en attaque. En milieu de bouche, il présente des notes plus florales. Ce n’est pas trop imposant; il y a une élégance ici. Fruit mûr avec un bon équilibre … juste assez d’acidité pour équilibrer. Vraiment aromatique … vignoble ou chêne je ne suis pas sûre, mais sur une très belle longueur en finale. Score 19,1 (ou 95,5)


Wine Spectator, Février 2019

94 points. Joli vin, avec aussi beaucoup de structure pour soutenir les saveurs de rose, de cerise, de cassis et d’épices. Linéaire et dynamique, avec un arrière-goût persistant évoquant des accents floraux, minéraux et épicés.


Allen Meadows, 15/01/2017

Celui-ci est généreusement boisé avec une note de tête de menthol au mélange terreux et très mûr de bruyère, de fruits noirs et d’arômes piquants de sous-bois. Les saveurs ouvertement bien musclées, énergiques et sévères possèdent une abondance d’extrait sec qui amortit presque complètement les tanins fermes mais non agressifs qui ajoutent une texture moelleuse à la magnifique finale longue. Il demande clairement beaucoup de temps mais quand même il est moins austère que d’habitude et peut très bien être bu assez jeune, c’est-à-dire dans le cadre de l’appellation, après 7 à 8 ans.