Millésime 2016

2016, un millésime qui commence dans la douleur avec une gelée de printemps le 27 avril au matin, qui détruit près de la moitié de la récolte de la Côte-d’Or.

Le domaine est relativement épargné, avec une perte globale de 30 %, très variable selon les parcelles :

Le village de Vosne Romanée est indemne, ainsi que la parcelle de la Fontaine Saint-Martin. Dans le Clos Vougeot, à Nuits Saint Georges et à Chambolle Musigny, près de la moitié des bourgeons sont détruits. Enfin, 8 ha dans les Hautes Côtes sont touchés à 75 %.

Le mois de mai est lui aussi très difficile, avec une pluviométrie élevée et des températures basses. Le mildiou est très agressif. Juin est à peine meilleur. Heureusement, le beau temps s’installe en juillet et durera jusqu’à la fin des vendanges, très tardives, du fait du retard pris en début de saison.

Notre récolte a débuté le 28 septembre sur la Côte, et nous avons terminé le 9 octobre dans les Hautes Côtes.

Le mois de septembre explique en grande partie la qualité de ce millésime. Les températures ont été supérieures de 2,5 °C par rapport à la moyenne, et l’ensoleillement généreux. Ce sont des conditions climatiques presque estivales. Cette très belle arrière-saison a permis une maturation idéale de raisins parfaitement sains.

Les vins sont superbes avec des couleurs profondes, un très bel équilibre et des arômes très purs. Le gel n’a eu heureusement aucune incidence sur la qualité. Au contraire, dans les vignes ou la récolte a été réduite, les vins sont encore plus concentrés et expressifs.



International Challenge 2019

Robe jaune clair lumineux. Nez profond, précis, associant dimension florale, note citronnée, fond minéral. La bouche séduit par son ampleur, son gras, son caractère aérien, sa fraîcheur. Magnifique bourgogne d’accès immédiat. 90/100


Hiver 2018/2019

Le nez est juteux. Il révèle des notes de citron juteux mûr et de petites notes de prune juteuse, mûre associées à de petites touches de coing, ainsi que des notes très discrètes d’amande (à l’arrière-plan) et une note imperceptible de petites baies jaunes. La bouche est bien équilibrée, fruitée et offre une petite rectitude, une légère acidité, une minéralité, une précision, une bonne définition ainsi qu’une bonne structure. En bouche, ce vin exprime des notes de citron mûr, de coing et de petites notes de mirabelle charnue / juteuse associées à de petites touches de petits fruits jaunes ainsi qu’à de très discrètes notes de fruits blancs croquants en arrière-plan (brugnon / pomme) et de cire d’abeille. . Bonne longueur. 89-90 / 100


Allen Meadows, 15/06/2018

Des notes d’agrumes, d’essence et de paille sont garnies de juste assez de bois pour mériter d’être mentionnées. Les saveurs rondes, délicieuses et joliment vibrantes dégagent une fine perle de minéralité sur la finale propre et moyennement sèche. C’est un vin relativement dense dans le cadre de ce qui est typique des Hautes Côtes et devrait bien être bu peu de temps après sa sortie.


Sarah Marsh, automne 2017

Cerise et une touche de mûre au nez. Il est juteux en attaque. Brillant et frais. Fruits rouges plus intenses en bouche. Tanins légers. Très vif. Finale énergique. J’aime la finale fraîche. Très attrayant.


Allen Meadows, 15/01/2018

Un nez frais et très joli présente principalement des arômes de fruits rouges variés qui sont agrémentés de bois tendre et de mèches de terre. J’aime la texture des saveurs joliment vibrantes et naturellement sucrées qui ne possèdent qu’une trace de rusticité sur la longue finale sournoise. Vaut le détour. ♥


Sarah Marsh, automne 2017

Léger nez de cassis mûrs,  avec quelques notes savoureuses de umami aussi. Texture douce sur le palais. Suave et plutôt séduisant et vraiment un peu charnu pour un Hautes Côtes. Bonne fraîcheur qui le soutient. Finale sur la fraîcheur et la texture crémeuse. Plus de profondeur et de richesse des tanins que d’habitude et plus de générosité. Beaucoup de fruits aussi. Plus riche que le Bourgogne. C’est la parcelle qui a été détruite à 50% et qui en a bénéficié finalement. Excellent.


N°142, août-septembre 2018

…de jolies notes épicées et des fruits rouges; bouche consistante, avec une belle fraîcheur fruitée en finale. 15,5/20


Hiver 2018/2019

Le nez est aromatique et offre une intensité très légère. Il révèle des notes de bleuet, d’iris et de fruits bleus associées à des touches de cassis, de fraise, de bleuet et de discrètes notes de minéralité racée / de graphite. La bouche est fruitée, bien équilibrée, précise et offre suavité, tension, bonne fraîcheur ainsi qu’une légère acidité. En bouche, ce vin exprime des notes de cerise noire, de myrtille et de petites notes de prune associées à de petites touches de mûre, de fruits rouges croquants (cerise, framboise) ainsi qu’à des notes discrètes de bâton de réglisse, de fleurs et de notes de cola imperceptibles. Les tanins sont bien construits et très discrètement fermes. Il y a des notes très discrètes d’amandes séchées / noisette et de fève tonka sur la persistance / l’arrière-goût. Score: 89-90


Allen Meadows, 15/01/2018

Il est aussi assez joli et très frais avec ses arômes aériens d’arômes légèrement plus mûrs de cerise rouge et noire, d’épices et d’une habile application de chêne. Les saveurs subtiles aux inflexions minérales présentent un bon volume et une belle richesse qui sont d’autant plus attrayantes grâce à la belle sensation de tension sous-jacente sur la finale rafraîchissante. Il offre une très bonne qualité pour son niveau et vaut vraiment le détour. ♥


31/052020

Le fruit de cerise noire est accentué par des notes feuillues de tabac dans ce vin rouge, dont la maturité est compensée par des tanins corsés et légèrement astringents.


Edition 2019 – 1 étoile

Jancis Robinson, 10/01/2018

Brillant pourpre. Parfumé et non sur-extrait. Très bonne attaque et aucune impression de “deuxième vin”. Beaucoup de punch et une structure classique dans ce vin fait de fruits mûrs. 16,5/20


Julia Harding, 10/01/2018

Echantillon sur fût. Cerise de légère à moyenne puissance. Parfumé comme le Fontaine mais plus boisé et crémeux en bouche. Mais encore un vin délicieusement complet avec des tanins al dente. 16/20

Hiver 2018/2019

Le nez est fruité, élégant, bien mené et offre une très fine puissance. On y retrouve des notes de cerise noire, de cassis et plus légèrement de petites baies associées à des touches de fruits rouges sauvages, de rose/violette, de myrtille ainsi qu’à de très discrètes pointes de réglisse, de thé, d’épices et à une très discrète pointe de poivre gris. La bouche est fruitée, équilibrée et offre une bonne définition, de la jutosité, une fine trame acidulée, une fine suavité, de la rondeur, une fine droiture ainsi qu’une petite minéralité. En bouche ce vin exprime des notes de cerise noire, de prune et plus légèrement de baies rouges associées à des touches de mûre, de framboise, à de discrètes pointes de réglisse ainsi qu’à une très discrète pointe de cardamone et de tabac. Les tannins sont fins et bien menés. Bonne longueur. De la rondeur. 89-90


Sarah Marsh, automne 2017

Vif, frais et minéral. Un palais pur et zesté. Il y a une douceur très attrayante de fruits des bois … une combinaison vive de douceur et d’acidité. Les tanins sont vraiment très fins, mûrs et finement granuleux. Il y a de l’élégance ici. Il est plus léger, mais intense et possède une finale raffinée et légèrement minérale.


N°142, août-septembre 2018

Robe pourpre. Les fruits noirs et surtout la mûre dominent le nez, soutenus par un boisé raffiné. La bouche est structurée, fraîche avec des tanins bien fondus; l’archétype du beau bourgogne rouge. 17/20


Edition 2019 – 1 étoile

Jancis Robinson, 10/01/2018

Nez discret. Beaucoup de matière et de charme mais / et un peu plus gras que Au Vallon. Pour ceux qui recherchent un peu plus de concentration. 16+/20


Julia Harding, 10/01/2018

Echantillon sur fût. Rouge cerise. Quelle jolie cerise rouge sucrée au nez. Tarte aux cerises. Sec, serré et frais, à la texture élégante et raffinée et un peu plus savoureux en finale. Juste un beau vin complet et à un prix adapté. 16/20


Hiver 2018/2019

Le nez est élégant, fruité et offre une puissance fine, une délicatesse et une très fine concentration. Il révèle des notes de cerise noire, de baies noires et de prune violette associées à de petites touches de fruits rouges, de fleurs. Le poivre de Sichuan et un soupçon d’épices discret. La bouche est fruitée, équilibrée, discrète et offre une belle jutosité, une précision, une petite tension, un beau grain, du dynamisme, une bonne définition ainsi qu’une petite graisse / une petite suavité. En bouche, ce vin exprime des notes de cerise noire, de framboise charnue / juteuse et de petites notes de fruits rouges charnus, de prune associée à de petites touches de fleurs ainsi que des notes très discrètes de zan, de cardamome et une très discrète note toastée. Bonne longueur. Les tanins sont bien construits et discrètement fermes. Score: 90


International Challenge 2019

Robe d’un joli rouge rubis cerise, d’intensité moyenne. Nez net dévoilant de beaux arômes de fruits rouges mûrs soulignés d’une touche de bois frais. En bouche de l’ampleur, du gras, une matière légère, fondue. A la fois franc, précis et persistant. 90/100


Avril 2018

La violette se distingue en finesse. Au palais, la fraîcheur vient d’une mâche argileuse. Sa persistance évoque un vosne-romanée… Pour une aumônière à l’époisse. 16/20


Allen Meadows, 15/01/2018

M. Gros a noté qu’il n’avait terminé que récemment son malo et qu’il n’était pas surprenant de le lire difficilement car le nez était réduit et les saveurs pleines de gaz. J’aime l’énergie et la minéralité plus évidente mais la finale a été stricte et courte, ce que j’attribue au gaz abondant. Même ainsi, ma note doit être considérée comme provisoire, même si je dois souligner que c’est normalement un excellent exemple du genre et donc j’étends le bénéfice du doute.


31/052020

Bien qu’ouvert et léger, ce rouge présente des saveurs modérément intenses de cerise, de baies, de terre et de fer. Soutenu par une solide structure tannique, il reste frais et concentré sur la finale.


Sarah Marsh, automne 2017

Juteux et succulent. Aromatique. Fruits d’été mûrs. Il est séduisant avec des fruits doux et mûrs. Bonne fraîcheur aussi, qui vient en finale. Tanins souples. Richesse et structure  élégante ici. Vosne-Romanée classique. Score 16,5/20


Jancis Robinson, 10/01/2018

Rubis léger. Parfumé et séduisant. Très attrayant déjà. Juste besoin que l’acidité s’installe un peu. Tanins légèrement sablonneux à la fin … 16,5/20


Allen Meadows, 15/01/2018

Un nez parfumé se compose de prune épicée, de violette et d’un soupçon de bois de santal. Il y a plus de volume si moins de minéralité aux saveurs plus riches et légèrement plus volumineuses qui possèdent un milieu de bouche velouté bien qu’il y ait des traces de rusticité qui peuvent être trouvées sur la finale ferme et persistante. Il devrait également se boire assez bien jeune si c’est votre préférence.


31/05/2020

Le cœur des saveurs de cerise noire et de violette se mêle aux accents de clou de girofle, de graphite et de betterave rôtie dans ce rouge expressif. Raffermit, avec beaucoup de fruits pour correspondre à la structure. Belle longueur. 93 points


Sarah Marsh, automne 2017

Épicé et riche. Généreusement fourni en framboises mûres. Tanins abondants, plus épais et plus riches. Beaucoup de poivre blanc en bouche et une note aromatique, mais il n’est pas floral, plutôt épicé. Une structure et une densité fermes et assez audacieuses. Assez puissant en finale pour un vin d’appellation village. Score 16.65. A besoin de temps.


International Wine Challenge 2018

Médaille d’or, 96 points. Parfumé, aromatique, juvénile, fruits rouges et subtile pâtisserie au nez avec des notes bien intégrées de chêne, de cerise rouge et de ronce. Tanins succulents et longueur impressionnante.


Allen Meadows, 15/01/2018

Celui-ci arbore également un nez épicé bien que le profil de fruits soit plus tonique avec ses notes de groseille rouge, de pétale de rose et de lavande, le tout agrémenté d’un soupçon de bois toasté. Les saveurs de poids moyen joliment détaillées sont façonnées par des tanins raffinés sur la finale solidement complexe et d’une persistance impressionnante. C’est un charmant villages de Chambolle et il vaut le détour. ♥


31/05/2020

Version élégante, ce rouge est concentré par une acidité vibrante, inaugurant les saveurs de cerise, de cassis, de fumée et d’épices vers un arrière-goût persistant. Les tanins de soutien sont fermes et intégrés, et la finale résonne. Long et succulent. 93 points


Sarah Marsh, automne 2017

Mélange de cerise rouge foncé et de bleuet. Attaque juteuse. Il est ouvert et énergique et a une harmonie facile. Plus léger le MSD par exemple, très frais, poivre rouge piquant… plus Vosne Romanée que Nuits St georges dans le style. Agréable. 16/20


N°142, août-septembre 2018 – 15/20

International Wine Challenge 2018 – Médaille d’argent

Petit arrêt dans la jeunesse mais belle concentration. Cuir, cerise noire et épices poivrées. A besoin de temps pour s’intégrer.


Allen Meadows, 15/01/2018

Celui-ci aussi est réduit et le seul aspect que je puisse mentionner est une touche subtile de bois. Sinon, la taille, le poids et la richesse sont nettement meilleurs, car les saveurs mi-corsées possèdent une admirable abondance d’extrait sec de sève qui tamponne également le noyau ferme mais pas dur des tanins. Ce n’est pas raffiné mais il est très Nuits et devrait bien vieillir mais aussi bien se boire jeune grâce à l’extrait.


31/05/2020

Une version riche, présente des arômes et des saveurs de cerise noire, de mûre, de violette et d’épices grillées. Une belle harmonie et un équilibre rendent ce charmant, même si la structure ne manque pas. Excellente longueur. 92 points


Sarah Marsh, automne 2017

Un arôme légèrement fumé, des fruits noirs, une touche de mûre. Très frais, droit, ciselé sur les bords. Légère note de sarriette,  des tanins fermes, tendus mais mûrs. Un bon cœur. Assez concentré, peut-être à cause des pertes dues au gel. Bonne tension en finale …  on a vraiment une perception de la minéralité de graphite à la fin. J’aime beaucoup ça. Village de premier ordre. 16,5/20


Edition 2019 – 3 étoiles

Julia Harding, 10/01/2018

Echantillon sur fût. Rouge cerise moyen. Un soupçon de réduction pour le moment sur une note fumée attrayante mais toujours parfumée. En bouche, la bouche est cerise, avec une profondeur de fruit remarquable en milieu de bouche, mais avec autant de fraîcheur que les deux vins légèrement plus légers que nous venons de goûter (Au Vallon et Fontaine St-Martin). Les tanins sont plus moelleux et les fruits un peu moins sucrés. Un meilleur pari pour la table. 16/20


Hiver 2020

Robe assez claire teintée de grenat. Nez raffiné et attachant mêlant avec succès fruits rouges et chêne délicat. La bouche est aérienne mais ample et corsée. La matière grasse est enveloppée de tanins extrêmement raffinés offrant une sensation harmonieuse dans ce vin exceptionnel. 95/100


N°142, août-septembre 2018 – 14,5/20

Allen Meadows, 15/01/2018

Un nez ouvertement sauvage et très terreux est composé de notes de prune, de violette et de cerise noire. Les saveurs de poids moyen sont également joliment riches avec une sensation en bouche élégante et souple qui est renforcée par le grain un peu plus fin des tanins de soutien sur la finale poussiéreuse et saline. Il est un peu moins structuré, un vin qui pourrait également être raisonnablement bu sur le côté plus jeune si vous le souhaitez.


Sarah Marsh, automne 2017

Arôme épicé. Notes légèrement exotiques … soupçon de cardamome, de coriandre moulue. En bouche, il a un goût riche et mûr. Mûre mûre, généreuse, épicée … une touche de cinq épices…anisé. Vraiment très concentré. Les tanins sont riches, et doux.  L’acidité est très prononcée en bouche et la finale est aromatique et épicée. Donc très “plus” … 16,5/20


Allen Meadows, 15/01/2018

Un nez piquant composé de bois et de notes réductrices, mais il y a une bonne fraîcheur et de l’énergie pour le poids plus léger mais des saveurs pures et délimitées qui débordent de minéralité qui se prolonge vers la finale ciblée et linéaire. C’est un vin intéressant en ce que le milieu de bouche est succulent qui contraste avec la finale linéaire et légèrement austère. Il est adorable; en fait, j’irais jusqu’à le décrire comme un exemple de manuel. ♥


Sarah Marsh, automne 2017

Il est juteux et plein. Fruits abondants au nez et en attaque. Touche de liqueur, touche d’anis aussi. Bonne fraîcheur. Assez plein et dense. Pour le moment, les tanins ont une touche de robustesse peut-être … et la finale est un peu plus bourrue. Mais c’est un NSG assez succulent avec cette structure. Il prend toujours du temps pour se faire. 17,5/20


Allen Meadows, 15/01/2018

Il est suffisamment réduit pour éclipser le fruit bien qu’il semble mûr. Sur le plan positif, il a une puissance évidente et une concentration en milieu de bouche aux saveurs admirablement riches mi-corsées qui possèdent beaucoup d’extrait sec sur la finale ferme mais pas vraiment rustique. Il est excellent et devrait bien vieillir mais être accessible après seulement quelques années de vieillissement en bouteille. Vaut la peine d’être considéré. ♥


Sarah Marsh, automne 2017

Arômes fermes et frais. Légèrement fumé … quartzeux. La bouche est juteuse en attaque, moins réservée que le nez. Il est vigoureux, froid – la chaleur du fruit de la cerise noire contraste avec la minéralité et l’acidité froides ici. J’aime la juxtaposition. Fermes, mûrs, les tanins ne sont pas aussi austères qu’ils peuvent l’être. La finale est longue … et s’intensifie sur la longueur … très minérale. 18,5/20


Jancis Robinson, 10/01/2018

Rouge profond presque pourpre. Nez léger de fruits rouges mûrs et sucrés – des framboises? Assez intense avec des tanins plus marqués que l’appellation village. Vous aurez besoin de patience pour bénéficier de l’avantage sur le Vosne village. 16,5+/20


Julia Harding, 10/01/2018

Echantillon sur fût. Rouge cerise. Des notes de fumée et d’épices côtoient la douceur de la cerise. Beaucoup d’épices et une couche de chêne crémeuse en bouche, avec des fruits au cœur et des tanins souples et compacts. Belle harmonie et belles proportions. 16,5+/20


International Wine Challenge 2018

Médaille d’or, 95 points. Très beau Bourgogne aromatique. Les arômes sont un empilement de couches et de couches de cerises et de  violettes. C’est comme un chat qui ronronne dans la bouche, magnifique, de doux tanins veloutés au pouvoir latent.


N°142, août-septembre 2018 – 15/20

Allen Meadows, 15/01/2018

Un nez sobre et magnifiquement épicé offre des notes de fruits violets, de violette, d’anis et une pointe de pain grillé. Le poids moyen présente une bonne musculature, du punch et de la puissance ainsi que des saveurs qui dégagent une fine perle de minéralité sur la finale magnifiquement persistante. C’est un mélange de puissance et de raffinement, même si au moins un peu de patience sera nécessaire. ♥


31/05/2020

Racé et tendu, affichant des saveurs de cerise, de fraise, de vanille, de pain grillé et d’épices. Il présente un noyau intense de fruits mûrs, avec des tanins bien élevés et une adhérence modérée sur la longue finale fumée. 95 points


Sarah Marsh, automne 2017

Il est fruité – fruits d’été – au nez. Suave et séduisant en bouche… Il a du volume et est très élégant. Des tanins soyeux, une texture de peau de chamois et une très belle fraîcheur pour supporter cela. Il a une harmonie et un charme naturels … une longue finale plutôt aromatique. Vin suave. 18,5/20


Julia Harding, 10/01/2018

Echantillon sur fût. Pourpre léger. Délicat mais en quelque sorte intense dans son parfum de fruit. Texture tannique ferme mais crémeuse, profonde et longue et avec de la fraîcheur jusqu’en finale. Un soupçon de canneberge acidulée en finale. Charmant. 17/20


Jancis Robinson, 10/01/2018

Ecarlate assez pâle. Nez subtil, large, en quelque sorte poudré. Très parfumé et ensuite un fruit orange vif avec une tension plutôt que de concentration l’attribut dominant. Décontracté et convaincant pour ceux qui recherchent le bourgogne traditionnel. Légèrement musclé – certainement pas riche et lourd. 17/20


International Wine Challenge 2018

Médaille d’argent, 93 points. Nez épicé, citron vert et craie. Tanins savoureux, assez vif. Sera génial dans 5 ans.


N°142, août-septembre 2018 – 15/20

International Challenge 2019

Robe assez légère, reflets grenat. Nez fin, engageant mêlant avec bonheur petits fruits rouges et boisé délicat. Bouche à la fois aérienne, ample et étoffée. Le gras enveloppe des tanins d’une grande finesse délivrant une sensation harmonieuse. Grand. 95/100


Ce terroir fabuleux a donné naissance à cette cuvée « Clos des Réas » empreinte d’une grande élégance. Le nez est expressif, je dirais même exubérant, déployant un merveilleux bouquet évoquant les cerises rouges, les fraises des bois, les canneberges et l’orange sanguine, ennoblies d’une touche de torréfaction. La bouche est ample et généreuse avec une texture particulièrement veloutée, presque sensuelle. L’ensemble est persistant, harmonieux et d’un équilibre remarquable. 93 points


Michel Gros a hérité du domaine du Domaine Jean Gros et de tout le vignoble du Clos des Réas qui est le seul monopole premier cru de Vosne-Romanee (jusqu’à présent) tout en étant le seul premier cru du village qui ne touche pas un grand cru. Comme tous les autres vins de ce producteur très traditionaliste, il passe un minimum de 18 mois en fûts de chêne pour lui conférer une longévité exceptionnelle. Les raisins sont totalement égrappés; les premiers crus reçoivent 50% de chêne neuf; une partie du jus est concentrée par une machine similaire (évaporateur à entropie) à celle utilisée par le Domaine Gros Frère et Soeur et le Domaine Anne-Francoise Gros, si nécessaire. Une dégustation verticale avec Michel Gros et son fils Pierre à la cave. Tous les vins ont été aérés en bouteille pendant six heures et demie. La conséquence était imprévue : le 2013, le 2016 et le 2017 ont eu de meilleures performances que le 2014 et le 2015. Le 2011 que j’ai rencontré il y a 3 ans était aussi étonnamment surprenant. Je pensais que c’était peut-être parce que seuls les millésimes les plus faibles pouvaient être accessibles jeunes, étant donné que la plupart des vins de Michel sont faits pour vieillir. Par conséquent, ma suggestion est de boire de tels millésimes maintenant et de collecter les millésimes exceptionnels pour votre cave. Emettant un arôme parfumé, rafraîchissant et bien délimité, dominé par les épices douces à la cannelle, la framboise, la fleur séchée, le menthol et la pierre. La fraîcheur et la précision répétées en bouche qui n’était magiquement ni tannique ni riche malgré une extraction intense, révélant à la place une véritable ethérité et linéarité; les tanins raffinés offraient une grâce moelleuse tandis que l’acidité gagnante animait la finale détaillée et minérale qui était également exceptionnellement polie et subtilement rebondie. Je sais clairement comment apprécier un grand vin élaboré dans un style old school malgré mon appartenance à la jeune génération. 95 points


Allen Meadows, 15/01/2018

Ici, le nez expressif est similaire à celui des Brûlées mais avec un peu plus de bois en évidence et on le retrouve également sur des saveurs mi-corsées rondes, veloutées et très riches qui sont moins minérales, le tout enveloppé dans une séduisante finale poussiéreuse et moins structurée. Comme c’est généralement le cas, il devrait être accessible plus jeune.


31/05/2020

Il est boisé, offrant des arômes et des saveurs de menthe, de vanille, de pain grillé et végétales, enroulé autour d’un noyau de cerise. Manque de la pureté des autres rouges de Vosne, mais montre de l’intensité, de la persistance et une sensation succulente. 93 points


Sarah Marsh, automne 2017

Fruits abondants au nez. Il y a de la richesse et de la densité de fruit à l’attaque. Belle générosité. Saturation des fruits Il a aussi du charme. Une acidité vive. La structure est très bonne, mais pas trop grande. En fait, une élégance marquée. Un cadre drapé de fruits succulents. La finale est longue et fruitée, soutenue. 100% de chêne neuf, mais il l’absorbe. Surtout Tonnellerie Rousseau. 19,5/20


Allen Meadows, 15/01/2018

Le bois remarquable se bat quelque peu avec la groseille rouge et foncée, la terre par ailleurs fraîche et un soupçon de viande fumée. Les saveurs riches, corsées et très sérieuses possèdent une taille et un poids excellents ainsi qu’un excellent entraînement sur la finale puissante et toujours légèrement chaude. Il est actuellement légèrement boisé mais il semble avoir la concentration sous-jacente qui devrait permettre au vin d’absorber à terme le chêne.