Millésime 2019

2019 est un millésime marqué par un printemps frais puis un été chaud et sec, la vendange se trouvant donc à une date normale mais avec une maturité et une concentration exceptionnelles.
L’hiver 2018-2019 est parmi les plus chauds jamais enregistrés, si bien qu’il n’a quasiment pas gelé ! Cette douceur a amené un redémarrage rapide de la vigne dès la fin du mois du mars. Fort heureusement, les mois d’avril et de mai se sont avérés plutôt frais, ce qui a décalé le débourrement et le reste de la saison végétative.
La floraison ne bat donc son plein en Côte de Nuits que vers le 15 juin, ce qui annonce une vendange vers le 25 septembre. Elle se fait de façon très étalée, et les épisodes orageux engendrent de la coulure et du millerandage. Une fois la floraison passée, à la faveur d’une météo favorable, la vigne pousse très rapidement et les stades végétatifs s’enchainent.
Les mois de juillet et août sont chauds et secs, mais quelques orages fin juillet permettent d’éviter des blocages dus au stress hydrique. A la fin du mois d’août, la maturation est déjà bien enclenchée et la météo des semaines à venir nous pousse à avancer les vendanges, initialement prévues vers le 23 septembre, de près d’une semaine.
Le début du mois de septembre se révèle en effet très chaud ce qui entraine une progression éclair des maturités. Nous avons débuté les vendanges le 17 septembre dans la Côte et avons terminé le 27 septembre dans les Hautes-Côtes. Comme en 2018, l’état sanitaire des raisins était absolument parfait, le tri n’était quasiment pas nécessaire. Malheureusement les quantités récoltées en 2019 en Côte de Nuits sont inférieures d’environ un tiers à celles de 2018, à cause d’une floraison délicate et du manque de pluies durant l’été.
Les maturités exceptionnelles et l’état sanitaire parfait nous ont permis de produire des vins à la fois riches, purs, concentrés, mais avec une fraîcheur et un équilibre remarquables. En résumé, 2019 est dans la lignée des millésimes 2015 et 2018, un millésime avec des maturités très abouties qui a donné des vins éclatants, avec des tannins bien enrobés, et une concentration exceptionnelle.



International Challenge 2021

90 points


Allen Meadows, 10/01/21, Issue 81

Un nez agréablement frais et lumineux se compose principalement de notes de terre et de fruits rouges. Les saveurs de poids moyen joliment vibrantes et bien détaillées dégagent une salinité rafraîchissante sur la finale légèrement rustique et chaleureuse qui est suffisamment structurée pour rembourser quelques années de cave.


Allen Meadows, 10/01/2021, Issue 81

Des arômes légèrement plus élégants et plus frais parlent d’essence de groseille avec de discrètes nuances d’épices. Les saveurs pures, racées et légèrement caillouteuses possèdent une texture plus raffinée ainsi qu’une profondeur et une persistance solides en finale légèrement rustique qui affiche également une touche de chaleur. ♥


Allen Meadows, 10/01/2021, Issue 81

Il est aromatiquement similaire à la cuvée des Hautes Côtes avec peut-être juste un peu plus de superposition. Il a cependant une différence notable en bouche car les saveurs de milieu de bouche sont à la fois plus lisses et plus fines avec une intensité séduisante jusqu’à la finale plus minérale où à nouveau une pointe de chaleur se dégage progressivement. Il est très bon et digne de votre intérêt, en plus il devrait supporter 3 à 5 ans de garde. ♥


Allen Meadows, 10/01/2021, Issue 81

Une discrète influence du bois est présente sur les arômes plus profonds de prune, d’épices et de divers parfums de fruits noirs. Les saveurs de milieu de bouche corsées possèdent un excellent volume avec une puissance et un punch plus évidents sur la longue finale modérément rustique et sournoise. C’est un vin gros et assez sérieux selon les standards de l’appellation et contrairement à la plupart des vins des Hautes Côtes, il faudra au moins quelques années de patience. Excellent. ♥


Allen Meadows, 10/01/2021, Issue 81

Une discrète cuillerée de pain grillé encadre les arômes épicés de prune, de cassis et de thé exotique. Il y a à nouveau un beau volume aux saveurs de milieu de bouche riches, veloutées et séduisantes possédant un très bon punch, qui se prolonge dans une finale succulente et séveuse bien que légèrement austère. Il est charmant et très Vosne. ♥



N°154 – 14,5/20

Allen Meadows, 10/01/2021, Issue 81

La réduction abat le nez aujourd’hui mais il a une bonne fraîcheur et une bonne fermeté vers les saveurs plus fines de milieu de bouche qui sont à la fois lisses et délicieuses, tout en affichant une minéralité évidente sur la finale poussiéreuse et légèrement anguleuse où une touche de rusticité apparaît. Il est assez ferme et nécessitera au moins un peu de patience pour devenir plus accessible.


Allen Meadows, 10/01/2021, Issue 81

Ici, le nez est fermement réduit bien que le fruit sous-jacent semble mûr. Il a du punch fin, une densité en milieu de bouche et une délimitation des saveurs moyennes qui offrent une bonne richesse ainsi qu’une belle longueur sur une finale moyennement ferme, poussiéreuse et persistante qui n’est que légèrement rustique.


Allen Meadows, 10/01/2021, Issue 81

Un nez (…) particulièrement mûr associe des notes de liqueur de prune et de cassis à celles de terre chaude et de pain grillé. Les saveurs de milieu de bouche sont également assez riches et suaves avec une énergie raisonnablement bonne en finale (…)


Allen Meadows, 10/01/2021, Issue 81

Un nez mûr mais aérien présente des notes de cerise noire, de cassis et une agréable odeur d’épices. Le lieu-dit présente un volume et une richesse exceptionnellement bons, ainsi qu’une bonne minéralité et une bonne longueur. Il doit développer plus de profondeur pour mériter l’extrémité supérieure de ma fourchette, mais il est déjà assez joli.



N°154 – 15,5/20

Arômes riches et purs de fruits noirs, enrobés de fines notes boisées. Beau jus dense, à la fois gras et frais, avec une belle longueur.


Allen Meadows, 10/01/2021, Issue 81

Un boisé modéré dégage des arômes mûrs moins frais de cassis, de prune, de framboise et de terre proéminente. Les saveurs de milieu de bouche, succulentes et joliment vibrantes, sont à la fois séduisantes et suaves, le tout enveloppé en une finale aux reflets salins qui ne montre qu’une touche de rusticité.


Allen Meadows, 10/01/2021, Issue 81

Un nez très mûr offre à contrecœur des notes de prune torréfiée, de terre chaude et de cassis. Les saveurs suaves, concentrées et sappy à plus grande échelle recouvrent le palais d’extrait sec tandis que la finale puissante et sérieuse reflète des nuances de chaleur et de bois. Patience fortement suggérée.


Allen Meadows, 10/01/2021, Issue 81

Une influence plus discrète du bois est présente au nez, légèrement moins mûr mais plus épicé et plus floral, et affiche des fruits frais qui dévient davantage du côté rouge du spectre des fruits. Il y a à la fois une très bonne intensité et densité dans les saveurs puissantes et musclées, qui culminent en une finale robuste et d’une persistance impressionnante. Ce n’est pas un vin élégant, mais il offre beaucoup à aimer dans un emballage digne de son âge. Patience à nouveau conseillée. ♥


N°154 – 14,5/20

Allen Meadows, 10/01/2021, Issue 81

Il est également réduit mais le fruit semble définitivement mûr. Le milieu de bouche est plus intéressant avec ses saveurs énergiques, détaillées et solidement concentrées qui se terminent par une finale tout aussi puissante et persistante où une trace de chaleur apparait lentement. C’est un millésime relativement robuste pour le Clos des Réas et qui devrait bien vieillir à moyen et long terme. Vaut le détour. ♥


Allen Meadows, 10/01/2021, Issue 81

Le boisé modéré imprègne les arômes mûrs de terre chaude et de groseille rouge et noire qui éclairent une touche d’épices et de sous-bois. Les saveurs mi-corsées suaves, rondes et délicieuses possèdent une assez bonne concentration ainsi qu’une belle longueur sur la finale jeune et austère construite pour vieillir. Il nécessitera une mise en cave prolongée pour atteindre son apogée.



N°154 – 16/20

Les 20 ares de clos du domaine n’ont produit que 600 bouteilles en 2019. Un beau grand cru à la robe violacée, aux arômes fruités, toastés… Le vin est encore ferme, mais plein, profond, harmonieux, prometteur.